Lonely Pears, l'arborescence du rock

Lonely Pears, l'arborescence du rock

La musique adoucit les mœurs. Oui, bien que nous ayons précédemment parlé de Red Gordon (link), un groupe bien décidé à invoquer les démons, nous aimons également la Pop et le Rock de manière plus large ! Et ça tombe bien, car aujourd’hui nous allons parler de The Lonely Pears, un groupe à la croisée des 2 genres. C’est parti 😉

Avant de rentrer dans le vif, laissez nous vous présenter ce sympathique quatuor azuréen !
The Lonely pears est un groupe de reprise rock originaire de Nice (terre de naissance d’Effects Area Wou-Hou) composé de Souki au chant, Chris à la basse, Jey à la guitare et Tony à la batterie. Bien évidemment chaque membre donne de sa personne sur les chœurs. Dotés d’un sacré sens du rythme et d’une interaction sans faille avec leur public, The Lonely pears puise ses influences dans des groupes mythiques tels que Led Zeppelin, ACDC, The Hives, Oasis ou encore Wolfmother. Lors de notre rencontre, ces derniers nous ont confié n’avoir qu’un seul objectif : Faire vibrer l’audience tout au long de leur live sous l’égide du rock’n roll !
Derrière ce cocktail détonnant se cache un groupe cohérent, servis par des musiciens talentueux. Faites nous plaisir, dès que la situation le permettra, allez voir un de leur live et fermez les yeux. L’espace d’un instant vous aurez l’impression de vous retrouver en face de Patti Smith. Eh oui, très bon point, la frontman de leur groupe, Souki, possède un grain vocal rappelant la légende du Punk intronisée depuis lors au Rock & Roll Hall of Fame. Vous savez une voix puissante, doté d’une distorsion naturelle tout en conservant cette touche de féminité dont on ne saurait se passer. Du côté des musiciens, le groupe ne bote point en touche. Bien que la formation soit seulement composée de 3 instruments, la symbiose entres les musiciens est forte. La complicité Drums’n Bass de Tony et Chris se ressent fortement et propulse à merveille la technicité retenue de Jey à la guitare. Pas de fioriture ni de solos outranciers, non mais plutôt des plans efficaces au service d’un propos on ne peut plus clair : Secouez-vous, dansez et n’oubliez pas de vous amuser.

Que retenir de The Lonely Pears ?

Lonely Pears, l'arborescence du rock

Peut-on dire que les poires ne tombent jamais loin de l’arbre ? Ne voyez pas en cette métaphore hasardeuse une quelconque insulte ! Car si ici l’arbre symbolise le rock, les Lonely Pears peuvent se targuer d’être des rejetons légitimes.

Bien que n’ayant pas d’EP à leur actif, The Lonely Pears n’en reste pas moins un groupe très actif, notamment sur la scène locale. Avec de nombreuses scènes à leur actif, le quatuor a toujours su fédérer son public. Malgré les évènements peu réjouissants des derniers mois (vous savez ça commence par C et fini par D, et non ce n’est pas une insulte, promis !), le groupe a su rester en contact avec le public en proposant un live gratuit sur la plateforme Twitch ! Ces derniers nous ont d’ailleurs confié que la proximité avec la foule commençait à se faire cruellement sentir. En tout cas on leur souhaite de pouvoir renouer avec leur audience au plus vite.

Et la guitare dans tout ça ?

Allez, nous sommes bon pour la traditionnelle partie consacrée à notre instrument fétiche. Pour préparer cet article nous sommes donc rapprochés de Jey afin d’y voir un peu plus clair. Et une chose est sure, ce rig ne va pas vous décevoir !

Guitare

Après avoir eu affaire à des Les Paul lovers (Decode, Red Gordon), nous sommes enfin tombés sur un amateur de Telecaster ! Mais pas n’importe quelle Telecaster. Afin de coller au mieux avec le son qui lui trottait en tête, Jey a décidé de faire monter son propre Custom chez un luthier (François Calais). D’apparence somme toute classique, cette déclinaison made in France possède toutes les caractéristiques chères à feu Léo Fender, période 50/60. Le but de notre guitariste était de se rapprocher au plus près des sonorités de ses groupes fétiches. Eh oui, Jimmy Page a joué une partie de sa carrière sur Telecaster. Dingue hein ?

De plus, cela ne vous a surement pas échappé mais la Telecaster est une guitare parfaitement adaptée aux besoins de The Lonely Pears. Hargneuse, mordante à souhait et incroyablement dynamique, elle est capable de supporter de généreuses saturations tout en se faisant discrète lorsque nécessaire. Un choix judicieux pour un groupe gravitant dans l’univers Pop/Rock.




Lonely Pears, l'arborescence du rock

Amplificateur

Lonely Pears, l'arborescence du rock

Afin de faire sonner au mieux sa belle, Jey a décidé de se tourner vers une autre valeur sûre dans le domaine de l’amplification : Le Vox AC30 !

Ah le Vox AC30 … est il encore nécessaire de le présenter ? Un modèle devenu légendaire grâce à la ribambelle de célébrités ayant contribué à définir le son rock british de ces dernières décennies. Les Beatles avec John Lenon, Jimmy page avec Led Zeppelin, Eric Clapton, Brian May de Queen, The Edge ou plus récemment des artistes comme Miles Kane ou Alex Turner la liste est longue … et compte des musiciens de tous horizons. Pour faire simple, il est possible d’entendre un Vox AC30 sur la plupart des albums produits. Ce succès est dû (entres autres) à l’incroyable polyvalence de ce dernier, aussi bien à l’aise dans des cleans propres aux basses soyeuses que dans les saturations les plus fuzzy, chères aux guitaristes de Hard Rock ! Cerise sur le gateau, en plus de posséder un caractère bien trempé, ce dernier est plutôt « pedals friendly ». Mais gare à sa puissance !

Cependant Jey possède une version un peu particulière du VOX. Si nous connaissions le Vox AC 30 sous sa forme combo classique, ce dernier a jeté son dévolu sur une version tête, dite Vox AC30 HH. Ici, l’ampli est couplé avec son cabinet dédié en 2x12. Alors pourquoi ce choix étonnant ?

« Le vox AC 30 est sans conteste mon ampli préféré. Malheureusement, la version combo ne pèse pas loin de 35kg. Habitué à des scènes aux dimensions moyennes et ne possédant pas une équipe technique, il a fallu trouver un moyen d’alléger le tout. Solution trouvée avec l’achat de la version tête et de son cab dédié. Le son est le même que la version combo, mais d’un point de vu logistique c’est bien plus simple » Et on le comprend.

Pédales d’effets

Si nous avons été habitués jusqu’alors à des guitaristes peu friands d’effets ce n’est pas le cas de notre musicien du jour ! Ce dernier utilise plusieurs pédales, de saturation ou modulation, et c’est un plaisir de les parcourir avec vous ci-après.

Fulltone OCD

Bon … si le VOX AC30 est une référence en matière d’amplification, la Fulltone OCD est à l’overdrive ce que Gibson est à la guitare, à savoir une référence. Probablement l’overdrive le plus apprécié et convoité du marché. Polyvalent, mais doté d’une signature très personnelle il s’agit d’un choix pouvant paraitre étonnant de prime abord pour un guitariste évoluant sur Vox. En effet, l’amplificateur est connu pour ses sonorités British et l’OCD plutôt US. Mais après discussion avec Jey nous avons compris. « En fait, j’adore le son du VOX, mais notre répertoire m’oblige parfois à trouver des sonorités plus US. Cette OCD me permet d’avoir une saturation plus grasse tout en conservant la dynamique des lampes et la réactivité de la Telecaster. »

Un choix s’imposant comme une évidence quand on sait de quoi est capable cette pédale : de l’overdrive le plus soft à la saturation digne d’une distorsion.



Lonely Pears, l'arborescence du rock

Mojo Mr Blue

Lonely Pears, l'arborescence du rock

Quoi ? une émulation de Vox AC30 dans un … Vox AC30 ? Ce choix vous étonne n’est-ce pas ? Mais en y réfléchissant un instant, il s’agit d’un choix plutôt intéressant. Lors de notre article sur les saturations, nous avons vu ensemble que les overdrives permettaient de pousser la saturation naturelle de l’amplificateur que vous utilisez tout en ajoutant son propre grain. Si vous avez eu la chance de jouer sur un VOX AC30 (et même un AC15) vous constaterez rapidement qu’il s’agit d’un ampli inexploitable à volume humain. N’oubliez pas une chose : Ce dernier a été conçu pour sortir un Clean/Crunch dans une grande salle de concert, à une époque où le repiquage n’existait pas. Vous serez donc probablement sourd avant d’atteindre la saturation naturelle de votre Vox. En ajoutant un overdrive typé Vox, il est désormais possible de simuler un AC30 chauffé à blanc tout en gardant un volume plus raisonnable. Ce type de pédale n’est pas sans nous rappeler notre Carl Martin AC Tone que nous vous invitons à découvrir.

Xotic RC Booster

Décidemment, notre guitariste du jour est un grand amateur de saturations et boost en tout genre. La Xotic RC Booster est à l’instar de l’OCD, une référence dans l’univers des pédales d’effets. Offrant de nombreuses possibilités, elle a depuis quelques années fait le bonheur de nombreux guitaristes tels que Paul Gilbert, Andy Timmons ou encore Billie Joe Armstrong. Il s’agit d’un vrai couteau suisse pouvant agir de clean boost sur un canal clair, de boost sur un canal saturé ou pour secouer des overdrives. Cette dernière application est le choix retenu par Jey.

« J’ai l’habitude d’utiliser le VOX en temps que base clean ou très légèrement crunchy. Grâce à mes overdrives, je peux avoir un son rythmique oscillant entre l’univers British avec la Mr Blue et US avec l’OCD. Mais parfois j’ai besoin de plus. Par plus j’entends un son Lead, notamment sur des passages solos. C’est dans ces moments que la RC Booster entre en scène. Elle me permet de booster mes overdrives, poussant à leur tour le Vox et créant ainsi une grosse saturation. La RC permet également de booster légèrement le canal Clean/Crunch du Vox mais je préfère secouer mes overdrives pour éviter des problèmes de volume ! »




Lonely Pears, l'arborescence du rock

Boss DD-200



Lonely Pears, l'arborescence du rock

Enfin une modulation ! La DD-200 est un delay numérique très puissant et permettant de nombreuses expérimentations. Là où la plupart des delays analogiques ne dépassent pas les 800ms voir 1 seconde de « delay », ce dernier est capable de pousser le vice jusqu’à 5 secondes ! Au-delà de ça, la DD-200 permet de programmer plusieurs presets et possède un tap tempo.

« Auparavant j’utilisais une MXR Carbon Copy. Je l’utilisais comme slapback et j’adorais son rendu. En revanche, ça me gonflait de ne pas avoir de fonction Tap Tempo. J’ai donc jeté mon dévolu sur la DD-200 de chez Boss pour combler ce manque. La DD-200 est vraiment top. Le fait de pouvoir la programmer des presets décuple les possibilités en live. Plus besoin de me soucier des réglages. Elle peut également faire office de looper, mais pour l’instant je n’en vois pas l’utilité ! »

Lonely Pears, l'arborescence du rock

Vous savez, en cette période particulière où assister à des concerts semble relever du fantasme malsain, nous avons besoin de groupes tels que The Lonely Pears. Des groupes déployant des trésors d’imagination pour rester en contact avec le public, que ce soit par le biais de lives Twitch ou tout simplement en étant présents sur les réseaux sociaux. Ces ondes positives, rendues accessibles par l’énergie et la symbiose naturelle du quatuor réchauffe le cœur et nous fait penser que le meilleur reste à venir. Et puis … redécouvrir les plus grands classiques du rock et de la pop, c’est quand même plutôt cool aussi non ?

0 Commentaire